----------Qu'est ce qu'une ZEP ?---

Le sigle ZEP signifie zone d'éducation prioritaire.

Les ZEP ont été crées en 1981 par le gouvernement de l'époque, qui s'engagea à les aider financièrement, avec l'objectif de rétablir l’égalité des chances entre les élèves compte tenu des difficultés sociales des zones concernées. Au sein de celles ci, l'enseignant y joue un rôle central, car il est au centre des lacunes scolaires que l'école combat. Il peut être confronté non seulement à des problèmes scolaires importants, mais aussi à des difficultés éducatives.

En 1999 un plan de relance des Zones d’Education Prioritaire a abouti à une restructuration sous la forme des Réseaux d’Education Prioritaire ; il n’y a donc plus de ZEP au sens de "zone", mais des établissements relevant de ZEP travaillant en réseau REP . Pour atteindre pleinement l'objectif d'égalité des chances, cette réforme prévoit de travailler autour des axes suivants :
- révision de la carte des ZEP : création du Réseau d’Éducation Prioritaire dont l’objectif est la mise en commun de ressources afin d’éviter le cloisonnement de certaines ZEP et/ou l’isolement de certaines écoles et établissements ;
- signature de "contrats de réussite" entre les équipes pédagogiques et les autorités académiques ;
- scolarisation des enfants de 2 ans et renforcement des liens école-parents ;
- reconnaissance et mise en valeur des expériences réussies ;
- formation de pôles d’excellence (sections sportives, classes musicales, ateliers de pratique artistique), en partenariat avec des institutions culturelles, des universités, des grandes écoles ou des centres de recherche.
Les REP doivent devenir des lieux d’initiatives et d’innovations pédagogiques au service de la réussite des élèves qui en ont le plus besoin.

Qu’est ce qu’une ZEP ? Mises en place en 1981, les ZEP ont pour ambition de lutter contre l’échec scolaire propre à certains établissements.
Beaucoup d’idées reçues circulent sur les ZEP. Si ce terme est entré dans le langage courant, on ne sait pas toujours à quoi il correspond. Voici quelques réponses qui vont vous éclairer sur la question. 15 % des élèves de primaire français et 17 % des collégiens font aujourd’hui partie d’une Zone d’Education Prioritaire… De la maternelle au lycée, les ZEP concernent tous les enfants scolarisés évoluant dans un milieu plutôt défavorisé et pour lequel le gouvernement a décidé de débloquer davantage de moyens.

Une ZEP : pourquoi ? Parce que sur certaines zones de notre territoire, l’échec scolaire est particulièrement important. La meilleure réponse qui a été trouvée à ce problème ? La mise en place de moyens pour aider ces élèves à mieux réussir. Les ZEP sont nées du refus de voir se développer dans notre pays une école à plusieurs vitesses. Leur but est d’assurer l’égalité et la justice dans le système éducatif français. En d’autres mots, les enfants qui grandissent dans un milieu peu favorable à l’éducation doivent être en mesure de trouver à l’école ce qu’il ne réussit pas à trouver, parfois, à la maison. Cette politique vise aussi à améliorer la situation des quartiers qui tendent à se dégrader, que ce soit à Paris, en banlieue ou en province.

Une ZEP : pour qui ? A quels signes reconnaît-on qu’une zone est défavorisée et qu’elle mérite d’être qualifiée de prioritaire ? C’est d’abord le taux d’échec scolaire qui permet de le définir. Puis, interviennent des critères tels que le nombre d’abandons en cours de scolarité, sans qualification. Sont étudiées aussi les données économiques, démographiques, sociales, culturelles telles que la situation des familles, l’importance du chômage, la qualité de l’habitat, le niveau général de la formation de la population, l’existence et l’état des services et équipements collectifs…

Une ZEP : comment ? Des moyens financiers d’abord (en moyenne supérieurs de 10% à 15% par rapport aux autres établissements). Mais qui se manifestent surtout par davantage de professeurs, d’animateurs pédagogiques, d’activités sportives ou culturelles. L’accent est également mis sur le suivi des problèmes de santé, de nutrition, d’hygiène, de sexualité… La réussite scolaire passe, aussi, pour ces jeunes, par le soutien et le suivi individualisé, dont ils ne bénéficient pas toujours de la part de leur entourage immédiat. Ce sont par exemple les séances d’études dirigées, organisées tout au long de la journée qui permettent cela. Pour les plus grands, certains programmes spéciaux d’information sur les métiers, le marché du travail, de l’entreprise aident également les élèves sur leurs choix d’orientation.

Une nouveauté : la bourse au mérite. Depuis la rentrée 2000 des bourses au mérite ont été mises en place au sein des collèges de ZEP. Leur principe est simple : les collégiens qui ont obtenu de bons résultats au brevet se voient attribuer une aide financière complémentaire au cours de leur scolarité au lycée pour préparer un bac professionnel , technique ou général et envisager ainsi les études supérieures dans de bonnes conditions.

retour à l'accueil