Quelques phrases extraites du bétisier des assureurs :


BEST OFF DE L'ASSURANCE :

On l'a trouvé mort dans un état grave.

Si vous n'augmentez pas mes prestations, je vais être obligé de recommencer à travailler.

Ma voiture a subi d'importants dommages corporels. Il y a déjà un mois que j'ai embouti trois voitures
à l'arrêt, et je n'ai encore rien touché. Est-ce normal ?

Vous m'avez conseillé d'assurer ma voiture pour l'usage promenade, mais j'ai oublié de vous préciser
que tous les dimanches, j'allais raccompagner ma belle-mère qui vient déjeuner à la maison.

J'étais bien à droite et, en me croisant, l'adversaire qui prenait son virage complètement à gauche m'a
heurté; et maintenant il profite de ce que j'avais bu pour me donner tous les torts.
Honnêtement,
est-ce qu'il vaut mieux être saoul à droite ou chauffard à gauche ? Il faut tout de même raisonner...

Depuis que mon mari est mort, il n'y a plus de bêtes à cornes à la ferme.

J'ai été verbalisé sous prétexte que le certificat d'assurance apposé sur mon pare-brise était périmé.
La marée-chaussée m'agresse, les portes de votre agence sont closes le lundi matin;
quant à moi je suis saisi d'un doute: être ou ne pas être assuré ?!?

J'ai reçu une branche sur la tête alors que je faisais une petite sieste au soleil, pendant la pause.
Pensez-vous qu'il s'agisse d'un accident du travail ?

Si vous continuez à m'envoyer des lettres recommandées sous prétexte que je paie pas mes primes,
je me verrai dans l'obligation de résilier tous mes contrats.

Une voiture invisible est arrivé de nulle part, a frappé mon véhicule et a disparu.

Le piéton ne savait plus par où passer, alors je suis passé dessus.

Mon mari est pour le moment décédé.

 


RETOUR A L'ACCUEIL