L'enfant apprend à parler avant d'apprendre à écrire.

Le fait de ne pas savoir écrire ne l'empêche pas de parler, de même un choriste amateur non lecteur de musique peut être un excellent chanteur. Il en va de même pour les musiciens traditionnels.

Lorsque l'enfant commence à écrire, ses premiers mots font référence à son vécu, par exemple papa, maman, son prénom…

Grâce à la méthode MARTENOT, on va créer un vécu musical par imitation, qu'il va retrouver à travers la lecture. C'est une manière de se mettre d'abord " la musique dans la peau " avant de l'aborder d'un point de vue intellectuel.

 

retour à l'accueil.