-------La machine Claude Boucher :---

 

COMMENT FONCTIONNAIT LA MACHINE ?

1) Remplissage du moule ébaucheur : l'un des deux moules ébaucheurs ayant été placé au moyen du volant dans la position supérieure, le mandrin est automatique remonté dans le moule de bague. L'ouvrier cueilleur vide dans le moule ébaucheur la quantité de verre nécessaire à la fabrication de la bouteille. Le remplissage s'effectue avec un feret ( on parle ici parfois de "cordeline" ). Le moule est alors à l'envers, et le remplissage se fait donc par le fond, le moule ayant été préalablement chauffé.

2) Formation de la bague de la bouteille et de la paraison : l'ouvrier mouleur positionne de compression sur le moule échaffeur qui est alors fermé et qui contient le verre ( un petit moule de bague étant également utilisé ). Il envoi alors de l'air' comprimé en actionnant une pédale, ce qui permet la formation de la bague et en même temps d'1 objet creux qui se réparti sur les parois du moule grâce à l'air comprimé, la paraison ( cad une ébauche de bouteille ). Cette opération de compression s'effectue rapidement .

3) Renversement du moule ébaucheur : le moule ébaucheur est retourné par l'ouvrier mouleur à l'aide du volant. Un second moule ébaucheur prend alors la position du premier. Il est ainsi prêt à être rempli à son tour, tandis que le premier moule s'ouvre, libérant ainsi la paraison de verre qui n'est plus tenue que par la bague. La paraison de verre s'allonge alors à l'air libre, ce qui nécessite l'utilisation par l'ouvrier d'un godet qui sert à soutenir la masse de verre pendant qu'elle s'allonge.

4) Finition de la bouteille : quand elle est suffisamment allongée, l'ouvrier referme le moule fionisseur sur la masse de verre ( l'ébauche, après renversement, s'était retrouvée en face du moule finisseur ). Le moule finisseur est fermé par le fond, et de l'air comprimé est envoyé une nouvelle fois ( à l'aide du même mécanisme que pour l'ébauche, actionné par une seconde pédale ), ce qui oblige le verre à prendre la forme du moule finisseur.

5) Démoulage : après l'ouverture des moules, l'objet est saisi par des pinces et déposé sur un appareil à piquage si nécessaire. La bouteille est alors portée à l'arche de recuisson par un ouvrier porteur.

 

 

Et aujourd'hui, à quoi ressemblent les moules de fabrication des bouteilles ?

 

retour à l'accueil